Couvre-sol permanent sur le rang de vigne

Évaluation de couvre-sols permanents sur le rang dans la culture de la vigne au Québec

Mars 2020 à Février 2023

Domaine(s) d’intervention : Cultures fruitières

Partenaire(s) : Club Agroenvironnemental de l'Estrie

Source(s) du financement : Prime-vert - SPAQ

La gestion des mauvaises herbes au pied des vignes est un enjeu majeur en viticulture. Au Québec, la majorité des entre-rangs des vignobles sont enherbés et les rangs sont désherbés à l’aide d’herbicides ou d’équipement de désherbage mécanique. Dans une optique de réduction des pesticides, l’utilisation de couvre-sols enherbés sous le rang de vigne est un réel gain pour l’environnement et la santé. Cette pratique vise à maîtriser le développement d’adventices indésirables en recouvrant le sol d’espèces végétales sélectionnées. Elle est bien plus qu’une simple façon de remplacer le désherbage chimique et mécanique, car elle offre de multiples avantages. Elle permet de protéger le sol en limitant l’érosion, le ruissellement, la compaction et l’évaporation excessive. Elle favorise la biodiversité et limite les blessures mécaniques, porte d’entrée de plusieurs maladies. L'objectif du projet est donc d'évaluer le potentiel de couvre-sols permanents sur le rang comme alternative aux herbicides dans la culture de la vigne au Québec. Nous comparerons six types de couvre-sols végétaux sur deux sites pendant deux ans: 1)Lotier corniculé (Lotus corniculatus) et fétuque rouge (Festuca rubra); 2) Thym serpolet (Thymus serpyllum); 3) Épervière piloselle (Hieracium pilosella); 4) Aspérule odorante (Galium odoratum); 5) Enherbement spontané et 6) Sol à nu (témoin herbicide selon les pratiques du producteur). Pour ce faire, nous allons étudier la capacité d’établissement et la compétitivité de différents couvre-sols végétaux contre les mauvaises herbes en évaluant le recouvrement des espèces implantées et des adventices sur les 2 ans suivant l'implantation. Nous allons également évaluer l’impact des couvre-sols sur le développement des plants de vigne, en mesurant la vigueur des plants, en effectuant un suivi des stades phénologiques, de leur aoûtement, et des dégâts de gel. Nous mesurerons aussi les dégâts de ravageurs et de maladies, tout au long du projet, et les effets possibles des couvre-sols sur le rendement et la qualité des fruits (incluant la composition chimique). Les données recueillies dans le projet permettront de faire une évaluation technico-économique des différents couvre-sols. Au terme du projet, nous serons en mesure de déterminer les couvre-sols ayant le plus de potentiel en viticulture, tant au niveau de la gestion des mauvaises herbes que pour la santé et le rendement des vignes. Nous proposerons des solutions innovantes afin d'éliminer le recours aux herbicides en viticulture.

Aspérule odorante sur le rang de vigne

Chercheur(s)

Caroline Beaulieu

Biologiste M.Sc.

Voir la fiche

Noémie Gagnon Lupien

Noémie Gagnon Lupien

Biologiste, M. Sc.

Voir la fiche