Mesures de GES selon quatre itinéraires de transition en grandes cultures biologiques afin d’évaluer leur potentiel de réduction d’émissions (fiche synthèse)

Date de parution : novembre 2020

Domaine(s) d’intervention : Grandes cultures, Sols et engrais verts

Catégorie(s) de publication : Synthèses et vulgarisation

Selon les résultats obtenus, l’implantation d’un engrais vert performant dans une céréale sans apport subséquent de fumier s’avère le meilleur itinéraire agroéconomique et environnemental dans le cadre d’une transition en grandes cultures biologiques utilisant une rotation annuelle céréale, maïs-grain et soya alors que l’incorporation de fumier avec un labour au printemps lors de l’année en maïs-grain a été l’itinéraire émettant le plus de N2O.

Télécharger la publication


Chercheur(s)

Julie-Anne Wilkinson

Julie Anne Wilkinson

Agr. M.Sc. Biologie végétale

Voir la fiche

François Gendreau Martineau

Agroéconomiste

Voir la fiche

Gilles Gagné

Gilles Gagné

Agronome, M.Sc.

Voir la fiche