Semences et variétés adaptées-Volet céréales

Domaine(s) d’intervention : Grandes cultures

Jeudi le 12 janvier 2021 de 10h à 15h
Module 1: 10h à 12h: Le blé d'automne
Module 2: 13h à 15h: les cultures émergeantes, le lin et quinoa

Modules de formation sur la sélection des semences et l'amélioration variétale de céréales biologiques.

À propos de cet événement

La FAO estime que 75% de la diversité des cultures a été perdue entre 1900 et 2000. Depuis une douzaine d’années, on assiste à une prise de conscience généralisée en faveur de la protection et de l'utilisation de la diversité génétique dans les cultures végétales.

Les fermes de céréales biologiques au Québec recherchent des variétés adaptées mais sont limitées en matière de choix. Trop souvent, les variétés sont sélectionnées en régie conventionnelle ou développées à l’extérieur de la province. La compétitivité aux mauvaises herbes, la résistance aux maladies et les qualités boulangères sont des exemples couramment cités de caractéristiques à améliorer pour l’agriculture biologique de proximité.

La sélection végétale participative regroupe un éventail de méthodes pour développer de nouvelles variétés-populations aux conditions locales. Cette formation s'adresse aux producteurs, aux agronomes, aux étudiants et à toute personne qui souhaite encourager le développement de variétés adaptées de céréales au Québec.

Cette formation et activité d’échange à pour objectif:

  • Encourager les participants à faire de la sélection a la ferme,
  • Démarrer de nouvelles collaborations entre les agriculteurs et le milieu de la recherche,
  • Développer des connaissances en matière d’amélioration variétale, de sélection et de génétique

Cette formation comprendra deux modules. Chaque module partira des besoins et témoignages des fermes biologiques et des programmes de sélection. Enfin, les discussions porteront sur comment et où se procurer davantage de diversité génétique dans les cultures céréalières. Chacun des modules portera sur une culture céréalière.

Module 1 de 10 h à 12 h : variétés de blé d’automne pour la survie à l'hiver et la panification

Lorsqu'il s'agit d'améliorer l'accès à des semences et variétés adaptées, la culture de blé d'automne est jugée comme une culture prioritaires pour les producteurs biologiques. Cette culture a l'avantage de protéger le sol de l'érosion et de mieux contrôler les mauvaises herbes. Cependant, la survie a l'hiver, la sensibilité a la verse et les qualités de panifications sont des qualités qui demeurent a améliorer dans l'avenir.

  • Présentation de Jérôme-Antoine Brunelle, responsable de la Table des productions biologiques de l'UPA, des résultats du sondage Semences et variétés adaptées pour les grandes cultures
  • Table ronde de producteurs de céréales Philipe Piché (Co-op Biograin des Hautes Laurentides), Pascal Royer (Co-op Agrobio) et William Lavoie Strong et le semencier David Proulx (Semences RDR) sur les variétés, les caractéristiques recherchées et la sélection à la ferme
  • Présentations sur la sélection en milieu institutionnel avec Julie Dawson (Université du Wisconsin-Madison ), Annie Archambault (Cerela), Gavin Humphreys (Agriculture Agroalimentaire Canada) et Michel McElroy (CEROM)

Module 2 de 13 h à 15 h : variétés adaptées dans les cultures émergentes (lin et quinoa)

Les cultures de niche font rarement l'objet de programme intensifs d'amélioration variétale par le secteur privé, ce qui signifie qu'il existe peu de choix sur le marché de variétés performantes. Cependant, ceci présente une opportunité pour développer des modèles plus collaboratifs entre producteurs et sélectionneurs publics pour travailler ensemble et développer des nouvelles variétés.

  • Mise en contexte de Ayitre Akpakouma, Conseiller régional en grandes MAPAQ-Bas St Laurent, sur la culture du lin et du quinoa
  • Table ronde de producteurs de lin, Jean Côté (Ferme Blanco) et Guillaume Dallaire (Ferme Tournevent), et du semencier Serge Leblanc (JPL Maraicher/Semences Leblanc) et de quinoa (à confirmer)
  • Présentation sur la sélection végétale participative avec le milieu institutionnel avec Helen Jensen (Sème l'avenir et l'Université Bishops) et Michel McElroy (CEROM)