Étude du potentiel de développement des filières du chia et du tournesol décortiqué au Québec

Juin 2022 à décembre 2022

Domaine(s) d’intervention : Grandes cultures

Partenaire(s) : Centre d'études sur les coûts de production en agriculture (CECPA)

Source(s) du financement : MAPAQ - Programme de développement sectoriel 2018-2023

Les grandes cultures annuelles en mode biologique impliquent typiquement trois cultures annuelles soit le maïs-grain, le soya et une céréale. La diversification des cultures dans la rotation occupe une place de choix dans la stratégie de gestion des risques et de l'incertitude liée aux changements climatiques puisqu'elle participe à augmenter la résilience des entreprises agricoles. En diversifiant les cultures, celles-ci sont généralement moins exposées aux pertes de revenus et sont plus résistantes face aux changements environnementaux.

Le chia (Salvia hispanica L.) et le tournesol (Helianthus annuus) appartiennent à des espèces peu ou pas représentées dans la rotation au Québec. Les consommateurs québécois, à l'instar de la tendance mondiale, consomment de plus en plus de graines de chia et de tournesol pour leurs nombreux bienfaits sur la santé humaine et visent toujours plus l'achat local et l'autonomie alimentaire, ce qui encourage davantage l'introduction de ces cultures dans nos rotations. Un des freins à leur introduction serait le manque de données technico-économiques disponibles et spécifiques à ces cultures sous les conditions agroclimatiques québécoises. Le projet vise à évaluer le potentiel de développement de filières locales pour ces deux cultures, depuis la production agricole jusqu'à la commercialisation de produits à valeur ajoutée.


Publication(s)


Chercheur(s)

Sabrina Bergeron

Agronome

Sophie Rivest-Auger

Agronome

Voir la fiche

Anne Le Mat

Anne Le Mat

Agronome, MBA

Voir la fiche